Depuis la première version du schéma d'aménagement régional, il a été convenu d'orienter les entreprises dans chaque municipalité plutôt que de tenter de les concentrer dans un parc régional.

Cette notion demeure inchangée encore aujourd'hui. Par contre, le territoire n'offrait pas de site propice à accueillir les entreprises nécessitant de grands espaces, des services particuliers ou une localisation stratégique. Il était également difficile, pour une seule municipalité, d'investir dans des infrastructures importantes afin de répondre aux besoins d'une industrie particulière.

En 1995, le projet d’une industrie de 100 emplois, ainsi que d’autres opportunités par la suite, ont démontré la nécessité de doter le territoire d'un espace adéquat pour la localisation d'entreprises particulières. L'acquisition d'un Parc industriel régional, par les municipalités, était devenue une nécessité afin de munir le territoire d'un outil important pour son développement en regard d'éventuels projets. Il s'agit également d'un instrument essentiel pour le Centre local de développement Mékinac afin de mener à bien son volet de prospection.

Ainsi, la MRC de Mékinac est arrivée à un consensus pour l'établissement d'un site régional à Saint-Tite et a obtenu de la Commission de protection du territoire et des activités agricoles du Québec (CPTAAQ), l'autorisation d'utiliser le site à des fins industrielles.

L'identification d'un site industriel régional

Le choix du site retenu est issu de l'analyse de 22 sites répartis parmi les dix municipalités de la MRC de Mékinac.

Tant pour répondre aux exigences de futures industries que pour assurer son harmonisation sur le territoire avec les usages et les particularités du milieu environnant, le site industriel de Saint-Tite répond sans équivoque aux critères de localisation établis.

Localisation stratégique

À cause de sa position centrale, le site permet de maximiser les retombées économiques, puisqu'il fait partie intégrante du pôle régional de Saint-Tite.

Le transport

La MRC de Mékinac, n'ayant pas accès à la voie navigable du fleuve Saint-Laurent, compte sur la proximité du réseau autoroutier et du réseau ferroviaire pour assurer, à la grande industrie, une facilité du transport des marchandises. Le Parc industriel est situé de façon à permettre un accès stratégique aux autoroutes 40 et 55. La proximité des routes 153 et 159 répond à ce critère. La voie ferrée du Canadien National borde le site et permet l'interconnexion avec le réseau du Canadien Pacifique. La construction d'une voie d'évitement, pour le chargement et de déchargement des trains, est d'ailleurs possible.

Le type de sol

La topographie du site est relativement plane et permet un bon égouttement des eaux de surface. La capacité portante du sol est suffisante pour ne pas nécessiter de fondations spéciales.

Le zonage

Le site se situe en zone de moindre impact pour le territoire agricole. La CPTAAQ a d’ailleurs autorisé son utilisation à des fins industrielles. La municipalité de Saint-Tite a modifié son règlement de zonage afin de permettre les usages industriels dans cette zone.

L'énergie électrique

Il a été possible de prolonger la ligne électrique triphasée jusqu’au site afin de répondre aux besoins industriels.

L'approvisionnement en eau

Situé à proximité du réseau d’aqueduc de la ville de St-Tite, l’approvisionnement en eau potable s’est trouvé facilité. La MRC, en partenariat avec la ville de St-Tite, prévoit munir le site d’un bassin de protection incendie.

L'évacuation des eaux usées

Étant donné le volume des eaux usées pouvant être engendré par les certaines industries, la proximité d'un réseau d'égout ou d'une usine d'épuration des eaux demeure un avantage à ne pas négliger. Les eaux usées pourraient facilement être canalisées vers l’usine d'épuration de Saint-Tite. Pour certains procédés industriels, l'espace est suffisant pour construire, si nécessaire, un système de traitement primaire des eaux.

Les vents dominants

Les activités industrielles amènent certaines contraintes à leur voisinage que ce soit au niveau du bruit, de la poussière ou des odeurs. Le site choisi tient compte des vents dominants face à la protection de son environnement. Ces vents dominants soufflent généralement du nord et du nord-est. En été, les vents du sud prédominent. Ainsi, la ville et les zones résidentielles sont épargnées.

La superficie du site

Étant donné le caractère régional et la nature des industries à accueillir, le site offre une superficie d'environ 30 hectares.




Brochure promotionnelle du Parc industriel régional de Mékinac (recto)
Cliquer pour une version agrandie



Brochure promotionnelle du Parc industriel régional de Mékinac (verso)
Cliquer pour une version agrandie